• Qui sommes-nous ? / Notre équipe

Panel d’activistes pour l’octroi de subventions – PAOS

Mon mandat en tant que membre du PAOS a été couronné de succès. Il a également été riche en enseignements et en informations. Au cours de ce mandat, l’ISDAO a pu accorder à différentes organisations (anglophones et francophones) des possibilités de financement pour continuer à travailler pour le mouvement LBTQI+ en Afrique de l’Ouest. J’ai beaucoup appris sur le mouvement dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest ainsi que sur les domaines prioritaires vers lesquels les financements devraient être dirigés. J’ai également apprécié de travailler avec mes collègues, d’autres membres du PAOS issus de différents mouvements, en partageant notre expertise, nos expériences et notre culture.

-- Une femme queer du Nigeria

Mon mandat au sein du PAOS, je peux le décrire comme étant une très belle expérience enrichissante et exceptionnelle. En effet, être membre du PAOS fut pour moi une occasion de renouveler ma motivation en tant qu’activiste en contribuant à la construction et à l’amélioration du mouvement LGBTQI en Afrique de l’ouest par le choix de projets qui sont non seulement pertinents mais aussi qui répondent aux besoins actuels de nos communautés. Le PAOS était également un cadre d’apprentissage pour moi car chaque membre a une expérience personnelle et les échanges pour trancher sur les projets permettent de mieux connaître les réalités, les combats, les acquis et les défis des autres pays que je n’ai pas eu l’occasion de visiter. Tout ceci a donc contribué à améliorer ma connaissance sur le contexte dans lequel j’évolue mais aussi ça m’aide à mieux me projeter dans le futur en tant qu’activiste mais aussi en tant qu’être humain.

-- Un homme gay du Burkina Faso

En tant que membre de la communauté LGBTQ d’Afrique de l’Ouest, je vis les mêmes réalités et conditions de vie que n’importe quel membre de la communauté. Travailler, discuter et avoir des liens avec d’autres membres de la communauté dans d’autres pays me donne la latitude de savoir et comprendre ce qui est urgent et surtout important de faire pour améliorer les conditions de vie de nos communautés locales et aussi régionales. Ma non prise de partie me permet également de pouvoir engager des discussions fluides, ouvertes et pertinentes avec les autres membres du PAOS afin de prendre des décisions objectives qui contribuent à l’avancée du travail de ISDAO.

-Une femme transgenre de Côte d'Ivoire

Les subventions approuvées par le PAOS au cours de ces deux derniers cycles ont été choisies à travers une procédure inclusive et transparente. Les subventions approuvées par le PAOS reflètent les priorités de l’ISDAO et elles sont conformes à la vision même de l’ISDAO. Et comme ISDAO a elle-même pris le temps de mieux connaître et comprendre le contexte du mouvement LGBTQ de la région, je peux dire que les subventions approuvées reflètent bien les priorités des mouvements au niveau régional. Du fait aussi que les décisions ont été prises par un panel d’activistes venant de pays et de différentes communautés nous pensons que ces subventions reflètent aussi bien les priorités des mouvements au niveau national.

-- Un homme gay du Mali

J’apporte ma connaissance de la communauté LGBTQI+ en Afrique subsaharienne. J’apporte également une connaissance approfondie de la sécurité holistique, issue de mes nombreuses années de conseil et de formation à la cybersécurité et au numérique, ainsi que du soutien apporté aux journalistes, aux défenseurs des droits humains et aux organisations LGBTQI dans toute la région. J’apporte avec moi mon expérience en matière de recherche et de programmation. J’apporte avec moi une grande expérience de l’organisation communautaire, à la fois virtuelle et hors ligne. J’apporte également un réseau de militants de mon pays d’origine et de toute la région.

-- Une femme queer du Nigeria

Mon mandat m’a permis de comprendre beaucoup mieux le terrain LGBTQ dans les pays d’Afrique de l’Ouest (anglophones et francophones)., en plus de tout ce que je sais du Nigeria. En lisant les différentes propositions, je me rends compte de la diversité entre les différents pays et de la nécessité d’adopter des approches différentes pour chaque pays. Cela a permis au mouvement LGBTQI de prospérer. Au cours de cette période, j’ai également compris la nécessité de l’équité pour garantir l’impartialité et l’inclusion dans la distribution des ressources entre les organisations LGBTQI des différents pays. L’équité fait partie intégrante de l’allocation des ressources pour la croissance du mouvement LGBTQI.

-- Une femme transgenre sexuellement fluide du Nigéria